Bonne retraite Vincent

VINCENT LELOIR part à la retraite après 40 années d’activité.

Kinésithérapeute dans la commune depuis 1980, Vincent LELOIR a pris une retraite bien méritée au 31 décembre 2020.

Durant toutes ces années, des milliers de patients ont eu recours aux mains expertes de Vincent.

C’est avec une certaine nostalgie qu’il revient sur sa profession et ces années consacrées aux autres.

Vincent ouvre son propre cabinet en 1980 au 78 route Nationale. A cette époque, il n’existait pas de kiné sur la commune et sur Anzin St Aubin. Malgré tout, l’activité fut très calme et le démarrage fut progressif. Il regardait à la fenêtre afin de voir si quelqu’un allait sonner.

En 1984, le cabinet change de trottoir et déménage au 53 route Nationale. Souvenez-vous, Vincent sillonnez le matin les rues de Sainte-Catherine et les alentours au volant de sa  « dedeuche bleue » bien reconnaissable pour les domiciles. L’après-midi c’était les consultations au cabinet.

Vincent intervient également à la Clinique Ste Catherine puis à l’hôpital privé des Bonnettes où il se forge de nombreuses amitiés. Vincent aime le contact et au fil des années, tisse de nombreux liens avec beaucoup de Catherinois.

 

 

Parlons un peu de sa vie familiale.

En 1977, Il rencontra Brigitte qui effectuait son stage d’études professionnelles.

Trois filles sont nées de cette union, une tous les 3 ans, et 5 petits-fils font la joie des grands-parents.

Avec un pincement au cœur, Vincent nous raconte que ses filles et ses petits-enfants aimaient jouer au kiné dans le cabinet où l’on peut apercevoir des boites métalliques (12 au total) contenant les fiches de la patientèle, un calendrier de l’avent fait par son petit-fils jusqu’au jour de sa retraite, et beaucoup de témoignages de ses patients. Il nous raconte également que le métier n’est pas sans risque. Un jour, il s’est fait mordre à sa cuisse par un redoutable chien berger allemand habitué à être enfermé dans une pièce. Et qu’il a été mis KO par  « un bon direct » d’un garçon à la carrure impressionnante assujetti aux sautes d’humeur et travaillant comme dompteur de fauve professionnel.

Et voilà, maintenant c’est une nouvelle page qui s’ouvre….vers de nouvelles activités, (passionné de pêche je vais pouvoir continuer à initier mes petits-fils, faire des randos avec les copains en moto, bricoler et profiter de toute ma p’tite famille).

Bonne et longue retraite Vincent.