Tout savoir sur la vaccination contre la covid-19

La campagne de vaccination se poursuit et s’ouvrira dès le 18 janvier prochain à l’ensemble des personnes de plus de 75 ans.
Mais dès à présent, les personnes âgées de plus de 75 ans, les personnes éligibles  souhaitant se faire vacciner doivent prendre rendez-vous :

⇒  en se connectant sur : https://www.sante.fr/centres-vaccination-covid.html

⇒ en appelant la plateforme téléphonique régionale au 03 92 04 34 71

La vaccination ouverte à l’ensemble des personnes appartenant aux catégories suivantes :

  • Les résidents volontaires en EHPAD et USLD, qui sont vaccinés directement dans les établissements. 
  • Les personnes âgées séjournant dans les établissements de santé et en services de soins de suite et de réadaptation.
  • Les personnes âgées hébergées en résidences autonomie, résidences services et autres lieux de vie spécialisés, ainsi que dans les foyers de travailleurs migrants.
  • Les personnes en situation de handicap, vulnérables, hébergées en maisons d’accueil spécialisées et foyers d’accueils médicalisés.
  • Les professionnels de santé (et autres professionnels des établissements de santé et des établissements médico-sociaux intervenant auprès de personnes vulnérables), les aides à domicile intervenant auprès de personnes âgées et handicapées vulnérables et les sapeurs-pompiers, lorsqu’ils ont plus de 50 ans ou présentent une ou plusieurs des comorbidités suivantes
    • L’obésité (IMC>30),
    • La BPCO et l’insuffisance respiratoire,
    • L’hypertension artérielle compliquée,
    • L’insuffisance cardiaque,
    • Le diabète (de type 1 et de type 2)
  • Les personnes ayant une pathologie qui les expose à un très haut risque face à la Covid-19 disposant d’une ordonnance médicale pour se faire vacciner prioritairement.
  • Les patients particulièrement vulnérables à la Covid concernés sont les suivants
    • atteints de cancer et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie
    • atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés
    • transplantés d’organes solides
    • transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques
    • atteints de poly-pathologies chroniques, selon le critère suivant : au moins deux insuffisances d’organes
    • atteints de certaines maladies rares (voire liste sur le site du ministère de la santé)
    • atteints de trisomie 21.

Ramassage papiers

Dimanche 17 janvier, dès 9 heures, le club de foot « L’étoile sportive » ramassera les journaux, cartons….dans la commune.  Mettez les bien en évidence de la rue…. 

Bien vivre à Sainte-Catherine en 2021 – Les vœux de l’équipe municipale à la population

Dans ce contexte sanitaire particulier, Mr Alain Van Ghelder, et toute l’équipe du conseil municipal, ont choisi cette année de vous présenter leurs vœux et projet en vidéo, pour cette nouvelle année 2021.

La reprise de quelques clubs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après une longue période d’arrêt pour cause de crise sanitaire, Florence MARTINEZ a repris ses cours yoga pour enfants à l’étage de l’école René Carette.

Les enfants apprendront à effectuer la posture du pingouin, de l’oiseau, du singe, du cobra du pont ….

Des séances idéales pour un moment de détente….mais qui demande une certaine concentration.

 

 

 

 

 

 

 

Bonne retraite Vincent

VINCENT LELOIR part à la retraite après 40 années d’activité.

Kinésithérapeute dans la commune depuis 1980, Vincent LELOIR a pris une retraite bien méritée au 31 décembre 2020.

Durant toutes ces années, des milliers de patients ont eu recours aux mains expertes de Vincent.

C’est avec une certaine nostalgie qu’il revient sur sa profession et ces années consacrées aux autres.

Vincent ouvre son propre cabinet en 1980 au 78 route Nationale. A cette époque, il n’existait pas de kiné sur la commune et sur Anzin St Aubin. Malgré tout, l’activité fut très calme et le démarrage fut progressif. Il regardait à la fenêtre afin de voir si quelqu’un allait sonner.

En 1984, le cabinet change de trottoir et déménage au 53 route Nationale. Souvenez-vous, Vincent sillonnez le matin les rues de Sainte-Catherine et les alentours au volant de sa  « dedeuche bleue » bien reconnaissable pour les domiciles. L’après-midi c’était les consultations au cabinet.

Vincent intervient également à la Clinique Ste Catherine puis à l’hôpital privé des Bonnettes où il se forge de nombreuses amitiés. Vincent aime le contact et au fil des années, tisse de nombreux liens avec beaucoup de Catherinois.

 

 

Parlons un peu de sa vie familiale.

En 1977, Il rencontra Brigitte qui effectuait son stage d’études professionnelles.

Trois filles sont nées de cette union, une tous les 3 ans, et 5 petits-fils font la joie des grands-parents.

Avec un pincement au cœur, Vincent nous raconte que ses filles et ses petits-enfants aimaient jouer au kiné dans le cabinet où l’on peut apercevoir des boites métalliques (12 au total) contenant les fiches de la patientèle, un calendrier de l’avent fait par son petit-fils jusqu’au jour de sa retraite, et beaucoup de témoignages de ses patients. Il nous raconte également que le métier n’est pas sans risque. Un jour, il s’est fait mordre à sa cuisse par un redoutable chien berger allemand habitué à être enfermé dans une pièce. Et qu’il a été mis KO par  « un bon direct » d’un garçon à la carrure impressionnante assujetti aux sautes d’humeur et travaillant comme dompteur de fauve professionnel.

Et voilà, maintenant c’est une nouvelle page qui s’ouvre….vers de nouvelles activités, (passionné de pêche je vais pouvoir continuer à initier mes petits-fils, faire des randos avec les copains en moto, bricoler et profiter de toute ma p’tite famille).

Bonne et longue retraite Vincent.

De nouveaux panneaux route de Lens

Suite à la réunion public avec les habitants de la résidence du Val d’Artois et au signalement de riverains de la Route de Lens, de la Cateline ou de la résidence le Clos des Charmes, la commune vient d’installer de nouveau panneaux « Cedez le passage » avec flash à chaque carrefour dans le sens Arras vers Lens afin de renforcer la  sécurité.

Il est désormais difficile à l’usager de ne pas voir la signalisation.

Attention aux intoxications oxycarbonées

Chaque année, au cours de la période de chauffe, 4000 personnes environ sont victimes d’une intoxication oxycarbonée et une centaine malheureusement en décèdent. Notre région est particulièrement touchée par ce problème de santé publique. 

Une intoxication par le monoxyde de carbone est due à une mauvaise combustion au sein d’un appareil de chauffage ou de cuisson  (chaudières notamment et ce quel que soit le combustible utilisé (bois, gaz, charbon, pétrole…) ; d’un défaut d’aération ou de ventilation du logement ; du  conduit d’évacuation de gaz brûlés défectueux ou obstrué ; ou de l’utilisation inappropriée d’appareils de chauffage d’appoint ou de groupes électrogènes.

Pour limiter ces risques, il convient de :

  • avant chaque hiver, faire systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude et les conduits de fumée par un professionnel qualifié
  • tous les jours, aérer au moins dix minutes, maintenir les systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et ne jamais boucher les entrées et sorties d’air
  • respecter les consignes d’utilisation des appareils à combustion : ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu
  • placer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments
  • ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, braséro, barbecue, etc…..